Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ednancyview

Ces femmes charismatiques qui font honneur à l’Afrique

29 Octobre 2012, 16:10pm

En politique ou au sein du gouvernement en Afrique, les femmes sont peu représentées. Cette absence étant souvent imputée à un manque d’éducation secondaire ou supérieure. Selon  l’expression américaine, glass ceiling, les femmes sont enfermées dans une cage en verre qui les empêche d’arriver au sommet. Nonobstant, force est de constater que certaines femmes sont tout de même arrivées à briser en milles morceaux, ce plafond de verre et parvenir ainsi au top du top, de par leur ambition et motivation. En Afrique, 5 femmes ont su briller par leur charisme et leur autorité. Le magazine économique américain Forbes a procédé tout dernièrement, au classement des 100 femmes les plus puissantes du monde, 5 africaines se retrouvent dans le top du classement 2012. 

 

 
La présidente du Malawi, Joyce Banda, première du classement pour l'Afrique. Élue en Avril 2012 à la tête du pays, cette femme âgée de 62 ans est une militante de la cause féminine et une éducatrice confirmée. De ministre des femmes et de l’enfance, ministre des affaires étrangères, puis vice-président depuis 2009, elle est élue en Avril 2012 comme présidente de la république.
Ngozi Okonjo-Iweala, deuxième du classement Forbes pour l'Afrique. Âgée de 57 ans, cette ancienne directrice générale de la Banque mondiale en 2007 à 2001, est actuellement ministre des Finances au Nigéria depuis 2011. Elle est reconnue pour sa lutte acharnée contre la corruption au Nigéria et pour avoir libéralisée l’économie nigériane et contribuée à son rapprochement avec les USA. Elle se présente à la présidence de la Banque mondiale en Avril 2012, malgré ces compétences, elle perd face au Coréen Jim Yong Kim.
 

Ellen Johnson Sirleaf, troisième du classement Forbes pour l'Afrique. Prix Nobel de la paix en 2011, cette économiste de formation âgée de 73 ans est présidente du Liberia depuis 2005.
 
 
Nkosazana Dlami-Zuma, quatrième du classement Forbes pour l'Afrique. Actuelle présidente de la commission de l’Union Africaine, cette diplômée de Médecine est une combattante de la lutte contre l’Apartheid. Depuis 1994, elle fait partie des gouvernements sud-africains sans interruption.
 
 
 

Fatou Bensouda, cinquième du classement Forbes pour l'Afrique. Gambienne d’origine, cette ancienne avocate à la cour pénale internationale (CPI) âgée de 51 ans est depuis le 15 juin 2012, procureur générale à la cour pénale internationale.

 


Ces femmes et d'autres encore qui sont absentes du classement ont en commun leur longue lutte pour arriver au sommet. En effet, elles ont su faire face aux préjugés de la société qui veulent qu'elles se conforment à l'idéal traditionnel féminin (femme au foyer) au dépens de l'idéal du leader. En dépit de ces préjugés de la société, elles sont arrivées à allier les deux idéales, ces femmes ont su combiner une présence féminine et une aura d’autorité pour imposer leur puissance. Et on ne peut qu'admirer leur force hors du commun. En fait, c'est tout à leur honneur...

 

 

Commenter cet article