Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ednancyview

Que signifie exactement l’initiative PPTE que vient d’atteindre la Côte d’Ivoire et la Guinée?

26 Octobre 2012, 01:04am


      La Côte d’Ivoire et la Guinée ont enfin atteint l’initiative PPTE du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale. Le 26 juin dernier, c’est la Cote d’Ivoire qui devenait le 33ième pays à obtenir de ses créanciers, un allègement de la dette ivoirienne de 3,1 milliards de dollars EU (environ 1550 milliards de FCFA), ce qui représente une réduction de la dette extérieure ivoirienne plus un allègement de 1,3 milliards de dollars EU au titre de l’initiative d’allègement de la dette multilatérale (IADM). Après la Côte d’Ivoire, c’est au tour de la Guinée, le 26 septembre dernier, d’obtenir de ses créanciers étrangers, un allègement de sa dette de 2,1 milliards de dollars EU. Soit une réduction de 66% du futur service de la dette extérieure guinéenne sur une période de 40 ans. La Guinée devient ainsi, le 34ième pays à bénéficier d’une remise sur sa dette dans le cadre de l’initiative PPTE.

Cependant que signifie l’initiative PPTE ?
L’initiative PPTE ou initiative Pays pauvres très endettés vise à assister les pays les plus pauvres du monde en rendant leurs dettes internationales « soutenables ». Le FMI et la Banque mondiale sont les pionniers de cette approche de réduction de la dette. Lancée en 1996, l’objectif de l’initiative PPTE est d’assurer qu’aucun pays ne soit confronté à une charge d’endettement qu’il ne peut payer. A ce jour, l’allègement de la dette au titre de l’initiative PPTE a été approuvé en faveur de 37 pays dont 31 en Afrique, assurant ainsi un allègement de 76 milliards de dollars EU du service de leur dette au fil des années. La raison principale donnée par les deux institutions est que la réduction de la dette est une facette importante dans la réduction de la pauvreté dans ces pays.

Par ailleurs, pour qu’un pays soit éligible à l’initiative PPTE, il doit accomplir deux (2) étapes : La première étape (point de décision) et la deuxième (point d’achèvement).
Dans la première étape, le pays doit respecter quatre (4) critères : Etre admissible à emprunter auprès du FMI et de la Banque mondiale ; Faire face à une charge de la dette insoutenable ; Avoir entrepris des reformes et des politiques saines dans le cadre de programmes appuyés par le FMI et la Banque mondiale ; Avoir élaboré un document de stratégie pour la réduction de la pauvreté (DSRP). Une fois que le pays considéré atteint ce point, il peut immédiatement commencer à recevoir un allègement intérimaire du service de sa dette qui est exigible.

Dans la deuxième étape, le pays doit respecter également certains critères afin de recevoir la réduction intégrale et irrévocable de sa dette au titre de l’initiative PPTE. Le pays doit continuer de donner la preuve de bonnes performances dans le cadre de programmes soutenus par des prêts du FMI et de la banque mondiale ; Exécuter de manière satisfaisante les grandes reformes convenues au point de décision ; Adopter et mettre en œuvre un an au moins son DSRP. Lorsqu’un pays a satisfait ces critères, il peut atteindre le point d’achèvement de l’initiative et recevoir une diminution de sa dette auprès des créanciers étrangers comme c’est le cas de la Guinée, dernier pays à atteindre ce point au jour d’aujourd’hui.

Comment les pays doivent-ils utiliser ces ressources ?
L’allègement de la dette libère les ressources qui doivent être affectées aux dépenses sociales. Pour que la réduction de la dette ait un effet important sur la pauvreté, ces ressources doivent être consacrées à des programmes qui bénéficient aux pauvres comme les programmes de santé, d’éducation et autres services sociaux.

Pour ainsi dire, pour que l’initiative PPTE ait un effet tangible pour un pays, il faut que les ressources soient utilisées à bon escient par le gouvernement. L’initiative PPTE signifie en quelque sorte, que le pays est sur la bonne voie pour une stabilité macroéconomique, que les indicateurs macroéconomiques s’amélioreront si les conditions de bonne gouvernance sont remplies par le pays. Toute fois, il ne faut pas se leurrer, il ne s’agit que d’une réduction de la dette, le pays continuera toujours à payer la dette restante chaque année. Seulement, le gain obtenu dans la réduction de la dette n’aura d’impact sur la vie d’un citoyen lambda que si le gouvernement l’utilise efficacement.

Liste des pays en phase intérimaire (entre le point de décision et d’achèvement) : Comores-Tchad.
Liste des pays qui n’ont pas encore atteint le Point de décision : Erythrée-Somalie-Soudan
Source : FMI, Banque mondiale.

Commenter cet article