Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ednancyview

L'Afrique: Premier importateur de médicaments chinois!

7 Novembre 2012, 21:44pm

Publié par ednancy


L’Afrique est devenue le premier importateur de médicaments chinois et l’un des marchés à plus forte croissance pour les produits médicaux venus de la chine rapporte la Radio Chine Internationale. De Janvier à Septembre 2012, la chine a exporté 1.47 milliard de dollars de produits médicaux vers l’Afrique, soit une croissance annuelle de 13,48% selon les statistiques publiées le 2 novembre par la chambre de commerce chinoise d’import-export de produits médicaux et de santé (CCCIEPMS). L’Afrique compte aujourd’hui environ 900 millions d’habitants, soit 12% de la population totale sur la planète. Elle représente donc une demande élevée en matière de produits médicaux a déclaré Cao Gang, directeur de la CCCIEPMS. Pour ce dernier, les produits chinois ont joué un rôle important sur le marché africain ces dernières années et la Chine est entrain de remédier au manque de médicament sur ce continent. Cependant, la question se pose tout de même : ces médicaments chinois ne sont-ils pas contrefaits ? Sont-ils soumis aux normes de la pharmacopée internationale ? Certes, les médicaments chinois sont vendus à des prix abordables en Afrique concurrençant même les médicaments français qui auparavant détenaient le monopole sur ce marché.  

Toute fois, la position dominante de la Chine sur le marché africain des produits médicaux rend ces questions urgentes. Une enquête menée par Philippe André, un belge vivant en chine à Tianjin, où il a fondé un cabinet d’audit pharmaceutique pour conseiller les entreprises pharmaceutiques étrangères qui achètent les produits en Chine nous éclaire davantage. Mr Philippe a pour métier d’enquêter sur les usines de production de médicaments afin de vérifier la qualité des produits. En Mai dernier, lors d’une enquête un peu spéciale sur une usine de production, Mr Philippe s’est aperçu que l’usine en question était en fait « un showroom » un bâtiment destiné à camoufler l’industrie florissante des médicaments de qualité inférieure et des contrefaçons. L’inquiétude grandit quand on sait que certaines entreprises chinoises continuent de vendre des médicaments retirés sur les marchés occidentaux en raison de leur effet de nuisance sur la santé (le rimonabant par exemple, un traitement pour la perte de poids). Mr Philippe estime qu’il a découvert une fraude ou de fausses déclarations dans 25% des audits qu’il était amené à réaliser en Chine. 

Par ailleurs, une étude parue dans la revue The Lancel, montre que les médicaments de faibles qualités et les contrefaçons des médicaments contre le Paludisme ont représenté plus d’un tiers des échantillons analysés récemment en Afrique Subsaharienne. Le pire est que, ces pratiques douteuses échappent souvent aux autorités chinoises censées superviser le marché des produits pharmaceutiques. En Août dernier, plus de 180 millions de dollars de produits contrefaits destinés au traitement de l’hypertension et du diabète ont été saisis par les autorités chinoises. Entre temps, les produits chinois continuent d’être exportés vers l’Afrique avec une suspicion quant à la conformité de ces médicaments. 

Les gouvernements africains devraient exiger des enquêtes profondes quant aux conditions d’élaboration de ces médicaments sinon c’est une fois le mal fait qu’il y aura une prise de conscience. Et si l'Afrique pensait à créer sa propre industrie pharmaceutique pour absorber cette forte demande en médicaments, le problème ne se poserait pas.

A suivre.

Source de l’enquête: DocBuzz

Commenter cet article