Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ednancyview

Vers un monde où les tablettes numériques remplaceront les cahiers d’écoliers ?

9 Octobre 2013, 15:09pm

Publié par Ednancy

Vers un monde où les tablettes numériques remplaceront les cahiers d’écoliers ?

Naguère, quand l’informatique n’avait pas encore révolutionné nos vies, on prenait du plaisir à écrire une lettre manuscrite, à écrire sur une carte postale ou à attendre une de la part d’un expéditeur dont on connaissait déjà l’écriture. Désormais, avec l’avènement des nouvelles technologies, on s'aperçoit lentement que l’écriture manuelle est entrain de disparaître au fil du temps. Remplacée par des SMS, des courriels, des messages électroniques, l’écriture sur les supports papiers se raréfie telle une denrée. Des écoles en passant par le médecin, l’écriture électronique devient de plus en plus présente dans nos vies.

Dans les écoles, on avait des ardoises et des cahiers sur lesquelles on griffonnait avec de la craie, nos idées même incompréhensibles. Mais ça, c’était avant ! Aujourd’hui, des élèves aux étudiants en passant par les enseignants, tout le monde a remplacé ces outils pourtant précieux par des ordinateurs, des tablettes du moins dans les pays développés. De plus en plus d’enseignants exigent dès le lycée que les élèves rendent leurs dissertations tapées sur un clavier, pour qu’elles soient plus lisibles. Les devoirs sur papier sont passés à la trappe. En suède par exemple, des parents s’inquiètent devant l’invasion des tablettes à l’école dès la maternelle, où beaucoup d’enfants apprennent à écrire sur écran avant de savoir former leurs lettres.

Par ailleurs, force est de constater qu’en Afrique, l’écriture est restée telle qu’on l’avait découvert dans la préhistoire. De l’ardoise à l’écriture sur papier, les jeunes africains ne peuvent passer outre. Dans les écoles, lycées, universités, l’écriture manuelle est toujours irremplaçable. Chez nous, l’heure n’est pas encore au changement. Oui, en Afrique, les élèves n’ont ni abandonné la craie, ni le stylo contrairement aux pays industrialisés où l’écriture manuelle est presque révolue même si, ils existent encore à quelques exceptions près, certains jeunes qui continuent à rédiger des fiches à la main, car cela les aide à synthétiser et à mémoriser.

Alors, sommes-nous entrain de nous diriger vers un monde où les tablettes numériques remplaceront les ardoises et les cahiers d’écoliers ?

Pas sûr, affirme Édouard Gentaz, professeur de psychologie du développement à l’université de Genève, auteur de La Main, le Cerveau et le Toucher. . Pour ce dernier, « l’écriture manuelle ne va pas disparaître, elle va se transformer, investir des espaces tactiles différents, rebasculer probablement sur le stylet et la tablette ».

Et vous, qu’en pensez-vous ?

 

Commenter cet article