Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ednancyview

Femmes d’Afrique : la comédienne Fifi Kapalay réalise un film autobiographique sur le mariage forcé

26 Mars 2013, 16:26pm

Publié par Ednancy

Femmes d’Afrique : la comédienne Fifi Kapalay réalise un film autobiographique sur le mariage forcé

La comédienne professionnelle congolaise Fifi Kapalay Mukar, de la compagnie Théâtre des Intrigants, a réalisé un film autobiographique sur le mariage forcé, intitulé en dialecte yansi : « Mutyula me», ce qui veut dire en français : « Ma petite fille ». Le film est sorti au  début du mois de mars à Kinshasa et sera proposé au Festival international de cinéma «vues d'Afrique » qui se tiendra du 26 avril au 5 mai 2013 au Canada. Dans ce film, Fifi Kapalay relate l'histoire de son mariage forcé avec son grand-père duquel elle s'est échappée grâce à sa mère.

 

Fifi Kapalay Mukar parle de ce film dans un entretien avec Jean-Marc Matwaki Mofelele de Radio Okapi. Voici quelques bribes de l’interview :

Jean- Marc : Fifi Kapalay bonjour

Fifi Kapalay Mukar : Bonjour

Jean- Marc : Vous venez de tournez un film qui est dans une phase de montage dont la sortie c’est pour bientôt. Le film aborde quels problèmes?

Fifi Kapalay Mukar : De mariages forcés, de viols, de problèmes qui évoluent dans notre société, en Afrique quoi.

 

Jean- Marc : Vous avez intitulé ce film en dialecte yansi : « Mutyula me», ce qui veut dire en français : « Ma petite fille ». Qu’est ce qui justifie le choix de ce titre ?

Fifi Kapalay Mukar : Bon c’est une histoire qui s’est passée dans ma propre famille, c’est une histoire vraie,  je voulais juste rendre hommage à ma famille, à ma mère à tous ceux qui ont perdus leurs vie pour s’opposer à ce mariage. C’est une sorte de mariage forcé, un vieux papa de 60 ans qu’on oblige une fille de 14 ans de l’épouser pour cause  « récupérer son sang ». Il ne veut pas que la fille aille épouser un autre homme, mais ce n’est pas la fille qui a voulu s’opposer, c’est sa maman elle a trouvé que sa fille était trop petite et qu’elle ne pouvait pas épouser un vieux de 60 ans. Elle a décidé d’envoyer la fille à son grand frère qui était en ville.

 

Jean-Marc : Si je comprends bien à travers ces films vous dénoncez le mariage forcé ?

Fifi Kapalay Mukar : Oui, en quelque sorte puis que ma mère vraiment elle a été victime.

Jean- Marc : La petite fille c’est vous ?

Fifi Kapalay Mukar : Oui, c’est moi ! C’est moi !

Jean-Marc : Vous parlez de votre propre histoire ?

Fifi Kapalay Mukar: Oui, de ma propre histoire, j’ai fait du cinéma, pour faire ressortir ce qui se passe dans ma société pour éduquer les gens, je ferais un autre film prochainement qui s’intitulera « A qui la faute? »

 

Pour écoutez, l'interview c'est par là: http://radiookapi.net/files/020313-p-f-FifiKapalayRealisatrice-00-web.mp3

Commenter cet article