Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ednancyview

Quand envoyer de l'argent en Afrique coûte trop cher...

30 Janvier 2013, 16:04pm

Publié par Ednancy

Quand  envoyer de l'argent en Afrique coûte  trop cher...

 

Tous les africains (étudiants, sans papiers, expatriés) dans les pays occidentaux peuvent s’accorder sur le fait qu’envoyer de l’argent chaque mois sur le continent s’avère être très coûteux. Malgré le mal que cela fait à leurs portefeuilles, les immigrés ne peuvent s’empêcher de s’adonner à cet exercice mensuel pour la simple raison qu’ils « CARE ». Yes, « we care ».

 

Envoyer de l’argent au pays chaque mois, représente pour ces personnes, une manière de contribuer au bien-être de leurs familles respectives. Ces sommes d’argent constituent un revenu important pour de nombreux ménages à faible moyen. Il sert à financer des besoins essentiels, nourriture, santé, éducation, logement.

 

En 2012, les migrants africains installés en occident ont envoyé près de 60 milliards de dollars selon la Banque mondiale. Ce chiffre pourrait augmenter si les frais de transfert d’argent n’étaient pas exorbitants. "Les travailleurs africains expatriés (...) payent plus pour envoyer de l'argent dans leur pays d'origine que n'importe quel autre groupe de migrants", a souligné l'institution dans un communiqué.

 

Les frais payés par les immigrés africains pour envoyer de l'argent vers leur pays d'origine sont les plus élevés du monde. En 2012, les commissions prélevées par les établissements financiers se sont relevées à 12,4% pour les transferts d'argent vers l'Afrique subsaharienne contre 8,9% pour l'ensemble de la planète et 6,5% en direction de l'Asie du Sud selon le même communiqué.

 

La lourdeur de ces frais a tendance à priver les familles, bénéficiaires de ces montants, de recevoir plusieurs milliards de dollars par an, a indiqué lundi la Banque mondiale. Pour remédier à la situation, la communauté internationale s’est fixée comme objectif pour 2014, de plafonner les frais de transfert à 5% soit 4 milliards de dollars économisés pour les migrants africains selon les calculs de la banque.

 

Si l’objectif est atteint, cela signifierait que les migrants pourront envoyer plus d’argent en Afrique sans pour autant nuire à leurs portefeuilles. La Banque mondiale pour sa part, appelle les gouvernements africains à plus de concurrence dans le secteur des transferts de fonds pour une éventuelle baisse des prix de transferts. Ceci est d’autant plus vrai, qu’en Afrique, on ne connait que deux voies rapides pour envoyer de l’argent : Western Union qui coûte la peau des fesses et l’autre, Money Gram moins coûteux et difficilement accessible.

Commenter cet article