Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ednancyview

Sœur Angélique Namaika, lauréate 2013 du prix Nansen pour les réfugiés

18 Septembre 2013, 17:18pm

Publié par Ednancy

Soeur Angélique Namaika est souvent vue à bicyclette pour les visites aux jeunes filles qu'elle aide à Dungu et dans les villages voisins.

Soeur Angélique Namaika est souvent vue à bicyclette pour les visites aux jeunes filles qu'elle aide à Dungu et dans les villages voisins.

Son nom ne vous dit peut être rien, mais Sœur Angélique Namaika vient d’être honorée par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) pour son immense travail dans la région isolée du nord-est de la République démocratique du Congo (RDC) auprès des femmes déplacées et rescapées des sévices perpétrés par l'Armée de résistance du Seigneur (LRA).

Mais qui est Sœur Angélique Namaika ?

Sœur Angélique est née dans le village de Kembisa, dans le sud de la Province-Orientale. La religion chrétienne tient une place importante dans sa famille. A environ 9 ans, elle décide de se consacrer entièrement à Dieu. A 49 ans, Sœur Angélique est reconnue aujourd’hui pour son travail auprès des femmes défavorisées. Avec son Centre pour la réintégration et le développement, cette bonne femme a transformé la vie de plus de 2 000 femmes et jeunes filles qui avaient été chassées de chez elles et brutalisées, principalement par les rebelles de la LRA, un groupe armé originaire de l'Ouganda. Beaucoup des femmes qu'elle a secourues témoignent d'enlèvements, de travail forcé, de coups, de meurtres, de viols et d'autres violations des droits fondamentaux. Les témoignages de ces femmes montrent les résultats remarquables de son travail pour les aider à prendre un nouveau départ. Beaucoup d'entre elles l'appellent d'ailleurs affectueusement « mère ».

Témoignages 

« Sœur Angélique travaille sans relâche pour aider des femmes et des jeunes filles rendues extrêmement vulnérables par le traumatisme, la pauvreté et le déracinement. Les obstacles sont de taille et son œuvre n'en est que plus remarquable ; sœur Angélique ne laisse rien se mettre en travers de son chemin », a déclaré António Guterres, le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, à propos de la lauréate. Il ajoute par la suite : « La vie de ces femmes a été brisée par la violence aveugle et le déracinement. Sœur Angélique montre qu'une personne peut à elle seule changer la vie des familles déchirées par la guerre. C'est une véritable héroïne de l'aide humanitaire ».

Sœur Angélique recevra la distinction Nansen pour les réfugiés et la médaille Nansen lors d'une cérémonie organisée à Genève le 30 septembre. 

Commenter cet article